mardi 28 août 2012

Arafat : qui est responsable et comment est-il mort ?

Une information judiciaire pour assassinat concernant la mort de Yasser Arafat a été ouverte aujourd'hui en France. Trois juges d'instruction ont été nommé par le Parquet de Nanterre. Cette enquête est motivée par la plainte de sa veuve, suite à la découverte de traces de polonium par un laboratoire suisse.
Pour mémoire, l'ancien leader palestinien est mort le 11 novembre 2004 dans un hôpital de Clamart, en région parisienne, dans des circonstances pour le moins troubles : son état de santé s'était détérioré très rapidement sans que les équipes médicales aient pu expliquer cette aggravation brutale.

Slate publie un extrait de son dossier médical qui ne semble pas confirmer la thèse d'un empoisonnement au polonium. Les symptômes ne colleraient pas. En revanche, on s'interroge aussi sur l'éventuelle inoculation de toxines de l'amanite phalloïde, substance qui serait notamment étudiée à Ness Ziona, bourgade au sud de tel Aviv et qui accueille un charmant laboratoire dans lequel pourraient être produites des armes chimiques et biologiques.

Quand Yasser Arafat est mort, beaucoup se sont interrogés sur cette mort, alors même que le général Sharon avait, selon le réseau Voltaire, fait état de son intention d'éliminer le leader palestinien. Quand, il est tombé malade dans son quartier général de Ramalah, celui-ci était assiégé par l'armée israélienne.

Mais chut ! L'enquête démarre tout juste.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire