mardi 17 avril 2018

Votez pour des idées de coccinelles !


L'art est un jardin d'éphémères 
intolérant à la monoculture 

J'ai inscrit cette épitaphe sur le mur de mon atelier, à côté d'un profil d'ARySQUE que je colore progressivement avec les rayons du soleil qui reviennent avec le printemps. 
Parce que j'aime la diversité.
Je l'aime dans tous les domaines.

Je la pratique aussi volontiers dans mon travail, au point qu'on pourrait croire que je me disperse.
Mais non ! Ce n'est pas dispersion : c'est polyculture d'un même jardin dont les lignes de cohérence sont mon engagement humaniste et le goût du tracé.

Avec mes Illustrations bavardes, c'est un jardin que je dessine et que j'écris. Parce que j'aime ce geste, cette torsion du pouce et du poignet, cette précision qu'il requiert. J'aime tracer des visages, des lieux, des scènes, des lettres… Et j'aime que tout ça forme un ensemble équilibré, composé…


(NDLR : je fais aussi ces dessins sur commande, voir petit book ci-dessous)





Avec le Jardin partagé Truillot, quand je travaille sur des projets collaboratifs, c'est la même recherche, le même engagement. Je ne trace plus des lignes mais, en équipe, je dessine des chemins : je conçois et participe au montage des projets, je défriche et je plante, je collecte des paroles de partout pour planter des Fleurs d'exils et pour tout ça aussi, je peins, je dessine, je sculpte, je crée, je mets en pages, j'écris.
Surtout — diversité oblige — j'ouvre mon travail au collectif, au collaboratif. J'invite d'autres artistes, des asso, des commerçants, je travaille avec des enfants, des ados, des adultes, des indigents et des nantis… Tous les arts, toutes les lettres, tous les savoirs.

Là, il ne s'agit plus seulement d'avoir une parole engagée. Il s'agit de s'engager : s'engager à planter dans la ville, à partager avec d'autres des savoirs et des solidarités ; s'engager à diffuser de l'art, le plus possible, en l'exposant et en le pratiquant. 
Avec ça, il me semble être entrée dans une nouvelle phase de mon travail ; quelque chose de plus global, de plus complet…

Alors voilà.
La nouvelle étape de tout ce boulot, c'est le projet des Coccinell'Idées sur lequel je travaille depuis des mois. En février, nous l'avons présenté dans le cadre de l'appel à projets lancé par Nicolas Hulot "Mon projet pour la planète".
La bonne nouvelle est tombée : le projet est éligible ! 
Maintenant, j'ai besoin de votre vote en ligne pour le concrétiser et notamment, trouver une partie de son financement.

Pour voter, il faut cliquer sur l'image, s'inscrire et voter (toutes les infos sur le projet sont sur la même page).
Merci.