mardi 17 avril 2012

Frères humains qui avec moi vivez





Enfin, je vote pour la fraternité.

Pour mes frères de sang, de lait, de galère
Pour les faibles et les forts.
Pour ceux des abris de tôle au bord du périphérique,

Pour le vieillard habité de souvenirs et l'enfant revêtu d'espérance.
Pour les cassés, les damnés, les souffreteux.

Pour mon semblable : homme, femme, enfant, venu d'ici ou d'ailleurs.
Pour Abel autant que pour Caïn, en toutes circonstances : je vote pour l'assistance à personnes en danger, l'aide au développement.

Mais, c'est folie puisque nous n'avons plus le sou !

Plus grande folie encore : instituer que le malheur des uns fasse le bonheur des autres.
Certains spéculent sur la dette des Etats.


   Demain : Choisir à l'instant T  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire