dimanche 29 avril 2012

L'étau se resserre sur Nicolas Sarkozy

Aussi énorme soit-elle, la nouvelle n'a qu'à demi étonné : selon Mediapart, un document officiel libyen de décembre 2010 attesterait que des négociations ont bien eu lieu avec le colonel Khadafi pour le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Elles auraient même été suffisamment avancées pour donner lieu à la rédaction d'une note à en-tête portant mention de l'accord du colonel Khadafi pour le versement d'une somme équivalent à 50 millions d'euros. 
Rien n'atteste que cette somme ait été effectivement versée, même si la réception en grandes pompes à l'Elysée  et les tentes plantées à l'hôtel Marigny en décembre 2007 laissent quand même planer quelques doutes légitimes.

Bref, Nicolas Sarkozy est outré et crie à l'"infâmie" émanant de diables rouges journalistes. Mediapart, taxée d'être une "officine de la gauche", réplique : "Mediapart maintient le sérieux et la fiabilité de ses informations, fruit de dix mois d'enquête sur les relations nouées depuis 2005 par le premier cercle de Nicolas Sarkozy avec le régime dictatorial du colonel Kadhafi"

Dont acte. 
De facto, la rumeur court depuis de longs mois, comme court celle de l'agenda de la maison Bettencourt. Franchement, j'aimerais bien qu'il s'explique devant la Justice. Alors, permettez que je termine en citant Jamel Debbouze qui écrivait aujourd'hui sur facebook : 
"Votez ! Votez qui vous voulez, mais votez Hollande !"





1 commentaire:

  1. Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il porterait plainte contre Mediapart. La justice pourrait donc être amenée à se prononcer dans cette affaire.
    Dans tous les cas, NS ne risque rien à faire une telle annonce :
    1 - il ne pourra pas être auditionné avant la fin de son mandat effective le 18 mai,
    2 - il ne pourra pas être inquiété s'il est réélu,
    3 - il sera de toutes façons vraisemblablement inquiété s'il n'est pas réélu.

    RépondreSupprimer