mercredi 16 mai 2012

Aubry conduira les législatives

Après la foudre sur l'avion présidentiel hier, coup de grisou sur la parité ce matin : Martine Aubry ne sera pas du gouvernement Ayrault ; elle l'a fait savoir ce matin.

Aïe ! le coup fait mal. Il est d'autant plus contraignant que le nouveau premier ministre est attendu par l'opposition à un autre tournant : celui de l'inexpérience. Martine avait les deux qualités requises ; c'est une femme et c'est une des plus expérimentées du PS… avec Ségolène Royale.
Pas facile.

Ceci étant dit, les Législatives s'annoncent féroces : parce que la victoire était limite, parce que le Front de gauche pourrait gagner des points avec le duel des tribuns d'Hénin-Beaumont, parce qu'il reste pas mal de choses à régler pour faire de la place aux écologistes et pour gérer les triangulaires. 
Du coup, on se demande si Martine n'est pas mieux à la tête du PS pour le moment, on se dit que stratégiquement, cela pourrait simplifier des trucs, qu'elle ne s'en est pas si mal tirée en Première Secrétaire, vu l'état du PS à sa prise de fonction… 

Bref : on en reparle fin juin, si gouvernement bis il y a.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire