jeudi 31 mai 2012

Cara Italia

 
                                   D'après la Nuit, Michel-Ange, Chapelle des Medicis, Florence




L'Italie qui les aimait de toute sa chair est abandonnée des dieux.

Cette nuit encore, la terre a tremblé en Emilie-Romagne.
Les églises tombent comme des pans de mémoire.
Des quartiers dévastés, des hommes repliés sur eux-mêmes à la moindre secousse.
La peur au ventre.

Je crois que le répétitif spectacle des humains a fini par endormir les dieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire