mardi 15 mai 2012

P…! et maintenant, en p… !






Ce matin, pour ne rien vous cacher, le temps fut un peu long devant mon téléviseur : l'ex et le nouveau président se sont entretenus pendant près de trois quart d'heure auxquels il fallu ajouter les interminables minutes protocolaires de serrages de mains, de remises de décorations. J'abrège. Je me suis déjà assez étendue sur les discours.

Du coup, pour rendre l'attente moins pénible en sirotant un nième café, j'ai décliné sans trier les méfaits qui m'avaient soulevé le cœur ces cinq dernières années. Je n'ai pas pu tout mettre parce que j'ai vite cogné sur les coins de la feuille. Alors forcément, il manque plein de trucs.

Si vraiment j'étais vindicative, j'aurais pu remplacer le "dehors" qui termine ce dessin d'un "en prison, maintenant" sauf que je ne suis pas si naïve : je me souviens que Giscard n'a pas été tellement inquiété pour les diamants de Bokassa…
Mais, quand même, le meilleur moment de la journée c'était de voir Sarkozy franchir le seuil de l'Elysée, direction la sortie. Yessssssssss !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire