mardi 22 mai 2012

Livre contre Livre


C'est un monde à la croisée de l'Orient et de l'Occident, la porte de l'Asie et celle de l'Europe. Ici, naquirent les religions du livre, cette parole inscrite au-delà du temps.
Ici : en cette terre ocre sable traversée de fleuves majeurs qu'on nomme Moyen-Orient.
Tigre, Euphrate, sillons fertiles au milieu du désert, mince bordure Méditerranée aux rives verdoyantes, golfes engraissés d'une huile visqueuse et noire.

Ici, Jehovah a vaincu Jupiter et son bataillon de dieux. Son arme était un bouquin.
Ici, les Croisés de Jésus ont affronté les cavaliers d'Allah. Livre contre livre.
Ici, finalement, nous avons permis qu'un Etat soit créé autour d'une communauté religieuse. 
Ici, de nouveau, le religieux a fait la politique.
Ici, les religions se sont invitées, durablement, dans la géopolitique mondiale. 

En cette terre ocre et sable traversée de fleuves majeurs, ce ne sont pas des Etats qui s'affrontent ; ce sont des civilisations, des visions du monde, des livres.

C'est redoutable et potentiellement obscurantiste, s'inquiète le laïc.

Hier au Yémen, plus de cent soldats qui répétaient une parade sont morts dans un attentat. La parade a été annulée.
L'Iran et l'Afghanistan étaient au cœur des discussions de l'OTAN cette semaine.
L'Irak demeure chaotique : attentats sporadiques, dirigeants mis en accusation…
Les autres investissent.

Le conflit syrien, lui, s'étend.

(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire