mercredi 23 mai 2012

Nicolas quad et joggue, les Bettencourt sur les talons

C'est la semaine des off, des sortis, des has been.
Hier, je démarrais la journée avec DSK. Aujourd'hui, l'actualité m'offre l'occasion d'évoquer le dernier évacué de la scène politique : Nicolas SARKOZY.

Pour plein de raisons.
D'abord parce que j'ai appris hier (les Echos) que l'inventeur du Grenelle de l'environnement s'adonnait au quad et que je me suis promis de vous en parler.
Ensuite parce que Brice Hortefeux s'apprête à déposer les statuts de l'Association des Amis de Nicolas Sarkozy dont la vocation est de "défendre à l'avenir les valeurs qu'il a portées" et (je cite toujours Hortefeux parce que c'est drôle) de "défendre les acquis de ce quinquennat,  (…) intervenir dans le débat public à chaque fois que l'on essaiera de remettre en cause cet héritage et l'idée que nous nous faisons de la Nation." 

Enfin et surtout, parce qu'aujourd'hui, Le Monde charge la mule à son tour et que cela commence à faire un joli dossier. Pour résumer : il reste assez peu de doute quant au financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy par la famille Bettencourt en 2007. Oui, Eric Woerth a bien touché des sommes rondelettes en cash, oui Nicolas est venu plusieurs fois faire ses hommages dans le coquet hôtel particulier des Loréal à Neuilly sur Seine.

Mais tout cela, c'est de l'histoire ancienne. Là tout de suite, Nicolas roule en quad et joggue au soleil.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire