vendredi 11 mai 2012

Première dame, leçon n°1



DANS LA RUBRIQUE "A LA COUR"

C'est assez réjouissant de voir s'organiser les groupes de pouvoir, d'observer la mise en place des nouvelles sphères d'influence sur le président. Etre membre du bon cercle tient à peu de choses : une bévue peut vous classer dans la catégorie "tricard".

Ainsi, avoir son anniversaire dans l'entre-deux-tours est une situation hautement risquée quand on est un membre connu d'un grand parti et l'on se doit alors de choisir ses invités avec le plus grand tact. 
Grosse, grosse erreur de casting commise par Julien Dray et tollé de rigueur des amis ainsi compromis par son anniversaire : DSK était dans les lieux, rue Saint Denis, invité comme eux-mêmes, au même titre…
La honte !
J'avoue : une soirée avec DSK, ça peut faire fuir les donzelles et vus les affres de notre bandard fou et leurs conséquences, on comprend que quelques-uns en aient pris ombrage…

En tous cas, cette fâcheuse fidélité aura valu à Julien Dray de subir les foudres de la Première dame qui est venue elle-même le congédier du pot de fin de campagne auquel il n'était pas convié. En même temps, vue la maladresse impardonnable, c'était plutôt culotté de sa part de se présenter sans être invité. On comprend que la première dame ait marqué le coup.
Allez, so long Julien. Le ministère, c'est pas pour cette fois, on dirait.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire