vendredi 15 juin 2012

Football derrière les barreaux

Voilà trois mois que Mahmoud Sarsak ne mange plus.
Auparavant, Mahmoud était footballeur. Un très bon footballeur de l'équipe nationale gazaouie, tellement bon que les recruteurs de Batala (un camp de réfugiés qui peut se targuer d'entraîner une prestigieuse équipe) avait tout mis en œuvre pour qu'il passe de l'autre côté, traverse... et rejoigne la Cisjordanie.
Mahmoud est né à Rafah, au sud de la bande de Gaza. Mahmoud aimait le ballon rond, comme un fou. Mahmoud voulait devenir pro, vivre de sa passion.
Mais le rêve de Mamhoud s'est arrêté là où s'arrêtent les Gazaouis : au check point où il fut arrêté le 22 juillet 2009, sans qu'aucun motif précis ne lui ait été signifié depuis.

Ce soir, quand vous regarderez les Bleus courir après le ballon, ayez s'il-vous-plaît, une pensée pour Mahmoud Sarsak. 
Quand les cris salueront chaque point, chaque belle action, Mahmoud, lui, n'aura sans doute pas la force de regarder. 
Footballeur chétif et décharné par la grève de la faim, Mahmoud est entre la vie et la mort. Il a 25 ans et rêve sans doute de faire tomber des murs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire