samedi 2 juin 2012

Moubarak condamné pour préserver le clan





Nous apprenions ce matin la condamnation à la prison à vie d'Hosni Moubarak jugé pour corruption et pour avoir ordonné de tirer sur les manifestants provocant la mort de 850 d'entre eux lors de la révolute de 2011 qui conduisit à sa chute. Son Ministre de l'Intérieur, Abib El-Adli, écope de la même peine.
Moubarak, 84 ans, dans un état de santé de plus en plus fragile fait appel. Mais de toutes façons, ce type est fini et l'on voit mal de quels soutiens il pourrait bénéficier : il n'est plus d'aucune utilité dans le pays et sa condamnation a de quoi calmer les foules.

En revanche, la prescription prononcée sur les faits de corruption qui incriminaient les fils du dirigeant déchu, eux bien vivants et en pleine forme, ainsi que la relaxe des six responsables de la sécurité sont de bien mauvais augures.
Le Parrain moribond tombe, mais le clan reste ; or, l'ex Premier Ministre de Moubarak Ahmad Chafik affrontera le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi au second tour des élections présidentielles dans deux semaines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire