vendredi 24 août 2012

Bachar el barbare

Clémence Ramnoux (1905-1997) était une philosophe spécialiste des présocratiques. Libre penseuse, elle se méfiait des dogmes et préférait se plonger aux sources de la pensée grecque, aux origines de l'ontologie, pour mieux comprendre une société qui peu à peu, abandonnait ses dieux. Une grande dame, vigilante et profondément humaine.
On raconte que lorsque les troupes nazies sont entrées en France, elle s'est précipitée vers elles, pour les devancer : elle voulait visiter toutes les églises avant eux ; avant que ces hordes déchaînées ne les détruisent.

Voilà des semaines que Damas est pilonnée et je pense à cette course effrénée d'une femme libre, pour conserver en mémoire ces brins d'humanité que les barbares, toujours démolissent.
Que restera-t-il de Damas après ce cataclysme ? Que restera-t-il de cette perle de l'Orient après la déferlante des barbares ? 

Et quand nous aurons fini de compter les morts, qui pour reconstruire ? 
D'autres barbares, peut-être… L'humain a déjà tellement tardé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire