vendredi 7 septembre 2012

L'indécence

On peut aimer les grosses cylindrées. On peut goûter le design de Pininfarina, voire se réjouir que certains aient les moyens de s'offrir de belles œuvres, de beaux objets. Je n'ai rien contre le luxe… quand il n'y pas de crève-la-faim.

Parce que, quand même, hier, l'écoute de la radio avait de quoi soulever le cœur quand, sans transition ou presque, on apprenait que la récession serait pire encore en 2013, que l'Espagne et la Grèce s'enfonçaient davantage encore dans le marasme, qu'à Marseille, une partie de la population n'avait guère d'autre moyen de s'en sortir que l'économie parallèle de la drogue… et que quelques millionnaires avaient débarqué d'Angleterre pour relier Barcelone en traversant la France à bord de véhicules de luxe, valant chacun quelques années de SMIC et moyennant le versement de droit de participation avoisinant eux-mêmes 6 mois du même SMIC. Je passe sur la mobilisation de la gendarmerie sur tout le parcours pour traquer les excès de vitesse, autre coût à charge pour la population.

Mais ce matin, ce fut plus écœurant encore quand fut annoncée la parution du dernier rapport de l'Insee sur les niveaux de vie en France en 2010 (c'est-à-dire avant que ce soit pire, vue la dégradation de l'économie depuis deux ans).
Qu'on en juge : en 2010, le nombre de pauvres augmentait de 440 000 personnes (soit un total de 8,6 millions dont 63 % de moins de 18 ans), le niveau de vie moyen baissait de 0,5 % tandis que celui des 10 % les plus riches augmentait de 2,1 %, ces derniers ayant à la fois augmenté leur salaire et bénéficié de rendements plus élevés de leur placement (malgré la crise boursière). 
Là-dessus, des fuites (démenties par Pierre Moscovici, mais on attend de pieds fermes le détail de la mesure) laissaient entendre que la promesse de taxation à 75 % des plus hauts revenus serait sans doute quelque peu allégée…
Comme dit l'adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cela s'appelle aussi l'injustice.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire