mercredi 23 janvier 2013

On respire !


Comme chaque matin, j'ai ouvert les yeux au son d'un jingle d'infos. Les premières notes passées, j'ai écarquillé mes oreilles pour de bon et écouté les titres. Au deuxième, j'ai poussé un "yesss !" et me suis levée d'un bond : victoire étriquée pour Benjamin Netanhyaou et percée très nette du nouveau parti centriste israélien Yesh Atid ("il y a un futur").
Hier, je m'inquiétais de la probable percée des Nationalistes et ultra orthodoxes, de la victoire des Conservateurs les plus liberticides. J'ai eu tord et j'en suis heureuse. Oh bien sûr, le vieux parti du jeune Naftali Bennett progresse (11 sièges) en grignotant sur le Likoud, mais il est très nettement devancé par le tout nouveau parti centriste conduit par un leader au physique à la Georges Clooney, Yaïr Lapid (19 sièges), ancien journaliste star de la télévision israélienne. En fait, si Netanyahou fait un score en baisse conforme aux prévisions des sondages, les deux partis qui devaient faire pencher la balance côté centre ou côté droite ont créé la surprise : là où l'on attendait l'extrême droite, c'est le centre gauche qui l'a emporté. Ouf !

Nous devrions donc avoir un Netanyahou chef d'un gouvernement moins radical et donc nécessairement plus enclin à écouter les sirènes de la scène internationale qui plaident pour un apaisement des relations israélo-palestiniennes, notamment via un ralentissement de la colonisation et une reprise des négociations, en panne depuis deux ans.
Le calme Hollande, le calme Obama et aujourd'hui, un Netanyahou calmé : un petit vent d'apaisement semble vouloir souffler à nouveau, ça et là.
Les bonnes nouvelles sont rares : je savoure !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire