jeudi 28 mars 2013

Ici et maintenant : affamé



Hier, je discutais avec un copain qui vit la plupart du temps en Espagne. Il lui semblait qu'en France, les effets de la crise commençaient tout juste à se faire sentir… Le fait est que nous avons quelque décalage avec notre voisin et que le pire est sans doute à venir.
Mais la crise est là, sans aucun doute.

Déjà, nous vivons ici ce que d'autres ont vécu à Madrid ou à Athènes : un type s'est immolé devant Pôle Emploi en février et, depuis plus de trois semaines, Michel Madec jeûne.
22 jours de grève de la faim pour espérer conserver son toit quand sa banque et la commission de surendettement l'astreignent à un plan de remboursement qui a toutes les chances de le conduire à la rue. Je ne connais pas bien son histoire dont des bribes m'ont été données sur Médiapart, mais je peux imaginer ce qui l'attend. Cela me suffit.

Michel Madec, client du Crédit Mutuel de Bretagne, agence de Carhaix, n'est — vous vous en doutez — pas très en forme. Si vous souhaitez le soutenir, signez la pétition sur Bellaciao.org. Pour mémoire : lorsque le Crédit Mutuel s'est retrouvé au plus bas à cause de la crise, l'Etat — c'est-à-dire nous ! – avait octroyé à la banque une aide (remboursée) de 1,2 milliards d'euros…

Pour nous tous, la crise c'est d'abord une réalité humaine et Michel Madec a besoin de soutien. Alors n'hésitez pas à faire le buzz en faisant tourner l'info.
Merci pour lui.

1 commentaire:

  1. Epuisé, Michel Madec marque une pause pour le week-end pascal. Il reprendra son jeûne à l'issue du carême…

    RépondreSupprimer