mardi 16 avril 2013

No comment

Cette fois, je n'ai pas même l'excuse de l'imminence des portes ouvertes de mon atelier pour expliquer ce long silence. 
La vérité c'est que quand le printemps de dimanche a éclairé mon atelier comme il ne l'avait pas fait depuis des mois, quand j'ai pu ouvrir les fenêtres en grand, entendre les bruits estivants de la rue, les gosses qui tapent dans le ballon et ce parfum des arbres explosant de fleurs… je n'ai eu envie que de peindre. Peindre pour peindre, pour le plaisir de mélanger mes pigments et mes liants, pour le bonheur d'étirer la couleur, de laisser filer mon trait. 
Enjouée j'étais et je fredonnais des chansons d'avant, des trucs légers et frais… un écureuil à Central Park… et comme ça, en chantonnant du Nougaro, j'ai dessiné "il me fait pouet pouet !"


Love me doux, technique mixte sur et sous toile, 80 x 100 cm


Mais comme la presse dans son ensemble annonçait comme un événement très attendu, la déclaration de patrimoine des Ministres, le sujet, forcément commençait à m'occuper l'esprit.
Alors j'ai peint la seule chose que me musardait ce non événement, une toute petite petite moquerie : un frimeur que gaussent des sceptiques incrédules et morts de rire. A part cela, no comment.

Pas jobards, technique mixte sur papier torchon, 26 x 51 cm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire