mercredi 9 octobre 2013

Revenir

Posca Lisa, Posca sur papier vergé A3

Il est des signes qui ne trompent pas. Parmi ceux-là, le geste machinal répété à l'infini ou presque, comme ces méandres que l'on dessine en papotant au téléphone, ce geste-là, témoin d'inactivité, est signe de l'enlisement dans l'ennui.
J'ai mis fin à la Semaine ARySQUE et j'ai l'impression d'avoir été licenciée, de me retrouver au chômage. Bref, je me languis en épuisant les couleurs de mes Posca, divagante et inutile…
D'ailleurs, quand je vois le sort que j'ai infligé à la Joconde, je me dis qu'il est temps que je me remette à l'ouvrage qui me tient, celui qui fait sens dans ma vie d'artiste et dans ma vie tout court : cette parole engagée que je signe d'un A mi-anarchiste, mi-geek, ce truc filaire ponctué de touches de vernis à ongles et ces mots du fond du cœur pour parler du monde avec mes tripes.

Faut que j'l'ouvre. C'est plus fort que moi.
Grand merci pour vos encouragements. Ils me donnent envie de revenir.
A très bientôt, donc.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire