mardi 29 avril 2014

A partir du 23 mai, "Mamie écrase les prouts"


"Mamie écrase les prouts". Le contrepet est signé Coluche et n'est guère compréhensible par les jeunes générations qui n'étaient pas nées quand les radios envoyaient le spot publicitaire des hypermarchés Mammouth : "Mammouth écrase les prix". Rachetée par Auchan en 1996, l'enseigne fermera son dernier hypermarché en 2009, bien après que son slogan ne se soit éteint sur les ondes.
Mais je ne suis pas là pour vous parler de la grande distribution et de ses fusions, rachats et autres joyeusetés… Le sujet est passionnant, certes, mais cette fois, le mammouth, c'est moi et je fais le vide à l'atelier.

On m'avait dit : "fais pas ça, tu dévalorises ton travail". On m'a dit aussi "tu ne peux pas faire ça, l'art n'est pas un produit comme les autres…". Et j'avoue, j'abonde : l'art n'est pas un produit comme les autres. Seulement voilà, c'est aussi un objet de spéculation prisé et si j'en juge par les sommes exorbitantes que certains oligarques douteux dépensent en œuvres, j'imagine que c'est aussi un excellent moyen de blanchir de l'argent sale. Alors pourquoi pas un week-end de soldes, une grande braderie, un destockage massif… ? Au moins, cela pourra-t-il profiter à des gens biens… avec ou sans biens.

Certes, je n'ai rien à blanchir, mais je dispose d'un stock important d'œuvres personnelles dans lesquelles j'ai mis mon âme et mes tripes au fil des cinq dernières années. Quant à mon atelier, il n'est pas extensible au-delà de sa trentaine de mètres carrés. Alors comme je me suis entichée de surfaces king size pour y lâcher mes muses, il va bien falloir que je fasse un peu de place…
Bref, rendez-vous les 23, 24 et 25 mai en mon atelier pour un grand destockage. Vous y découvrirez, dans la catégorie nouvelle collection, quelques travaux en cours (Loveland) et d'autres qui s'achèvent tout juste (le livre de poésies de mon père) et, côté soldes, une foule de dessins, toiles, sculptures, etc. cherchant preneur à petit prix.
S'il vous plaît de me confirmer ou d'infirmer votre présence, contactez-moi. Cela me fera de toutes façons plaisir d'avoir de vos nouvelles.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire