jeudi 30 juin 2016

Le Lecteur du parc 4 - Beau gosse !


Le Lecteur du parc - travail en cours - détail

Il y a quelques jours, j’ai présenté Yu à l'une de mes filles. J’attendais son avis, un brin inquiète…

Ce fut simple, carré, direct. Un petit sourire, un claquement de joue, une légère tape sur l’épaule de Yu (tu peux y aller, il n’est pas innervé) et ce fut dit: 

- Beau gosse ! 

Je jubilais. Yu garda les yeux baissés comme pour cacher un léger halo qui, croyait-il, empourprait ses joues, pas mécontent non plus.

Le Lecteur du parc - travail en cours 


- Faut dire, t’as fière allure avec ton costume de mots et de fleurs. La mousse pour épaulette, roses et pivoines pour ton cœur de pétales, et ce lierre qui te dessine cape et traîne. C’est vrai que t’es plutôt beau gosse, finalement.

Le Lecteur du parc - travail en cours - détail


Le Lecteur du parc - travail en cours - détail


- Elles viennent d’où ces fleurs ? Parce que, tu sais, j’ai bien connu une rose*… et je préférerais ne pas avoir sa peau sur le dos !

- Ah ! Ah ! Mais non, ne t’inquiètes pas.Ta rose est à l’abri derrière son paravent.
Celles-ci viennent du marché Oberkampf. Je les ai faites sécher il y a longtemps, pour m’en servir au besoin. Les pivoines rouges sont plus récentes, je les ai gardées pour toi. Je te veux parfait pour ta sortie dans le monde.

- Ma sortie dans le monde ?

- Oui. Ton premier bal. Tu sais ? La rencontre avec tes congénères, la socialisation et tout le toutim…

- N’importe quoi ! De toute façon, tu peux y aller : je bougerai pas de ma chaise !

- Ca c’est sûr ! t’as raison. C’est pas possible. Mais ta chaise, elle, elle va bouger. Et comme toi, tu ne peux pas faire autre chose que de rester sur ta chaise… Ya pas moyen, faudra que tu bouges avec.

- Ah !…

- Attends, t’énerves pas ! Je t’ai concocté un séjour aux petits oignons. Un truc trois étoiles : jardin semi-clos, grands arbres, lierre à profusion. A deux pas d’ici. Des jeux et des centaines de gosses qui grimpent aux toboggans, des minots qui tapent dans le ballon — des oiseaux au petit matin pour te remettre de l’agitation ambiante — des coureurs, des travailleurs pressés qui traversent le square pour aller prendre le bus… Paris, mon gars, la vraie vie : des gens !

- Ah ?…

- Bon OK. Laisse tomber. De toutes les façons, tu n’as pas le choix. Tu es inscrit à la 8e Biennale du Génie des Jardins, avec quelques dizaines d’autres créations et performances. On t’attend Square Gardette du 24 septembre au 2 octobre prochain. Voilà, c’est plié. Je nous ai engagés. Pas question de se dédire !

- Ah ?!
Et je vais faire quoi là-bas, pendant plus d’une semaine ? … A part dormir à la belle étoile, je veux dire. Parce que franchement, ce n’est pas un truc pour lequel on se bat, dans ta ville !

- Et bien… tu vas lire et s’il fait beau, on viendra te raconter des histoires et puis, tu regarderas pousser les fleurs … T’adore ça !

Pas vraiment séduit, Yu se fit pensif.

- En même temps, ça me changera de ta mansarde. D’ailleurs, je voulais te dire… ce serait bien que tu ranges un peu… parce que là, on s’y perd. Je t’aiderais bien, mais tu vois, c’est pas possible. A cause de ma chaise…
Et sinon, square Gardette, Ca ressemble à quoi ?

- Regarde, j'avais pris ces photos quand je cherchais un lieu pour te poser. C'était en mars, je crois, les fleurs étaient à peine sorties et le square presque vide. Mais regarde, c'est pas le paradis quand on aime les arbres et le lierre sauvageon ?








- Toi, tu t'installeras là, dans le lierre, avec les arbres pour te veiller et tu feras pousser des fleurs-mots à-cueillir. Comme ça :

Le Lecteur du parc - avant-projet



Je crois que ce programme intrigua mon Lecteur. Il comprenait qu'il fallait qu'il raconte à son tour, que c'était sa place à lui. Cette perspective de partager des histoires donnait du sens à son existence et c'est cela qui lui manquait : de la sève!


* Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupery

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire