mercredi 12 juillet 2017

Cet été je fais du vol-livre !




Alors que les écoles ont fermé leurs portes et que dans le passage Beslay, les enfants ne courent plus matin, midi et soir pour rejoindre leurs copains et leur classe ; maintenant qu'est achevée la création du Jardin des connaissances et que flotte un peu partout dans Paris, le parfum des vacances, le calme m'a mise KO.
Comme un petit coup de blues post-partum : vide sidéral et flottement de même, après sept mois comme dans un tunnel, happée par ce projet dans LE passage.

Alors, pour prendre du recul, j'ai attaqué la pile de livres qui m'attend depuis des mois et qui n'a fait que grossir depuis Noël.
En trois bouquins***, j'ai découvert Nantes comme je ne l'imaginais pas. J'ai vu l'Europe dans des conditions pas toujours simples et même souvent carrément dangereuses. J'ai traversé des conflits terribles, de la guerre d'Espagne à Sarajevo, j'ai échappé à des triades chinoises et à des mafieux serbes, j'ai joué les Robin des bois en jupons dans le crachin breton… j'ai vécu plein d'âges et plein d'époques. Orgie de livres, gavage de récits, de portraits, de connaissance et de belles plumes !
En quelques jours, j'ai repris possession de mon temps en échappant au réel, grâce à un polar pour ados qui envoie le Club des cinq en plein Millenium et à deux très jolis livres qui nous parlent avec tendresse et intimité de destins de femmes et de misère noire.

(…)
Alors, maintenant, au rythme paisible de l'été, je vais pouvoir tranquillement penser à la rentrée et notamment préparer une exposition pour les 15, 16 et 17 septembre, avec Polska, Maïka et Pol Lujan, dans l'incroyable atelier de Polska à Paris XI, et dans le cadre du Génie en liberté.

Je vous en dis plus bientôt… mais peut-être pas très vite… peut-être pas avant la fin août (en attendant, vous pouvez consulter la page du Génie en liberté.)
Parce que là, tout de suite, je ne rêve que d'une chose : dessiner tranquillement à Paris puis installer mon atelier en plein air et faire du vol-livre les pieds dans l'eau ou dans l'herbe, en regardant les parapentes et en respirant la montagne.
Très bel été à tous !


*** A LIRE ***
Guillaume Le Cornec, L'Île aux panthères (les Jaxon), ed. du Rocher. Polar pour ados.
Lydie Salvayre, Pas pleurer, Points. Goncourt 2014. 
Michèle Lesbre, Chère brigande (lettre à Marion du Faouët), Sabine Wespieser éd.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire