samedi 16 février 2013

Oups ! Mea culpa

"Quand on n'a pas de tête, faut avoir des jambes". 
J'ai pu ce matin expérimenté l'adage en grimpant mes cinq étages pour corriger l'énorme bourde laissée dans le n°31 de la Semaine ARySQUE : une info que j'avais placée comme ça et que je devais changer… et puis j'ai oublié.
Donc : contrairement à ce qui était écrit dans ce numéro 31, dans la Rubrique Ailleurs, ce n'est pas le toit de la structure de confinement des réacteurs de Tchernobyl qui s'est effondré mais celui du bâtiment des turbines. C'est heureux parce que si mes propos étaient avérés, on aurait eu droit à un aérosol radioactif plutôt meurtrier…
Bon voilà : le numéro 31 est corrigé, vous pouvez maintenant y aller sans crainte.
Toutes mes excuses pour cette énorme bourde.

Et bon week-end à tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire